XINGJIAN Gao

1940, Ganzhou

(…) Bénéficiant de l’asile politique en 1989 suite aux évènements de la Place Tian’anmen, il obtient la nationalité française en 1997. Il reçoit le prix Nobel de littérature en 2000, qui récompense une œuvre subversive. Parallèlement, Xingjian peint, et ce depuis l’enfance. Son exposition d’encres de Chine au Berliner Künstlerhaus Bethanien en 1985, la première sur le Vieux Continent, est un succès : il gagne le soutien d’un riche collectionneur, qui lui permet de se consacrer librement à son art. (…)

Extrait, Esprit singulier, 2016, Éditions Flammarion / Éditions de l’abbaye d’Auberive.

L’Illusion miraculeuse, 2016, encre de Chine sur papier, 97.5 x 182 cm / Surprise, 2007, encre de Chine sur toile, 130 x 162 cm / La Surprise, 2004, encre sur papier, 146 x 160 cm / Photos Atelier Démoulin


Prêt(s) pour exposition(s)
  • La Halle Saint Pierre, Paris, 2016
  • Centre d’art contemporain de l’abbaye d’Auberive, 2015

Reproduction(s) dans nos parutions
  • Esprit Singulier, 2016, Éditions Flammarion / Éditions de l’abbaye d’Auberive