WITKIN Joel-Peter

1939, New York

(…) Joel-Peter Witkin, c’est la rencontre entre le docteur Frankenstein et le docteur Moreau. Il compose – au sens classique du terme pictural – des photographies extravagantes avec un soin infini comme un collage surréaliste. Sculptures, objets trouvés, morceaux de cadavres empruntés à la morgue, fleurs et modèles vivants sont assemblés puis photographiés en noir et blanc. Le tirage, aussi important à ses yeux que la prise de vue, peut être traité, griffé, rayé ou subir un virage pour restituer une ambiance qui s’inspire de la photographie pionnière du XIXe siècle et du début du XXe siècle. (…)

Extrait, Esprit singulier, 2016, Flammarion Éditions / Éditions de l’abbaye d’Auberive.

Cupid and Centaur in the Museum of Love, 1992, tirage argentique, édition API, 83.5 x 69 cm / Spring, New Mexico, 1993, tirage argentique, n°2 sur 12, 65 x 83 cm / The Beast, New Mexico, 1989, tirage argentique, n°8 sur 10, 65 x 83 cm / Photos Atelier Démoulin


Prêt(s) pour exposition(s)
  • Museum Gugging, Vienne, 2018
  • La Halle Saint Pierre, Paris, (2013, 2016)
  • ArtNîm, Foire internationale d’art contemporain, Nîmes, 2011
  • Crypte Sainte-Eugénie, Biarritz, 2010
  • Centre d’art contemporain de l’abbaye d’Auberive (2009, 2017)

Reproduction(s) dans nos parutions
  • Esprit Singulier, 2016, Éditions Flammarion / Éditions de l’abbaye d’Auberive
  • La collection égotique, 2010, Lienart Éditions / Éditions de l’abbaye d’Auberive