DADO

1933, Cetinje – 2010, Pontoise

Miodrag Djuric, dit Dado, naît au Monténégro. Après la mort de sa mère en 1944, il est recueilli en Slovénie par son oncle peintre puis intègre l’École des beaux-arts de Belgrade. À son arrivée à Paris en 1956, il fait rapidement la connaissance de Jean Dubuffet et de Horst Egon Kalinowski. Tous deux lui présentent Daniel Cordier qui organise sa première exposition en 1958. Il se lie d’amitié avec Hans bellmer et son épouse Unica Zürn. (…) Il s’intéresse de plus en plus à l’illustration (Jules Barbey d’Aurevilly, comte de Buffon, Alfred Jarry, Franz Kafka, Georges Perec, etc.) et se consacre passionnément aux arts graphiques (encouragé par Jean-François Jaeger et toujours conseillé par Alain Controu). (…) À l’inverse, les années 1980 seront celles d’un retour acharné à la peinture. En 1988, Dado se lie d’amitié avec Pierre Bettencourt, proche ami d’Henri Michaux, avec qui il va collaborer plusieurs fois (…)

Extrait, Esprit Singulier, 2016, Flammarion Éditions / Éditions de l’abbaye d’Auberive.

Mayfair House, 1975, collage sur bois, 230 x 120 cm. Photo Atelier Démoulin


Prêt(s) pour exposition(s)
  • Lyon Art Paper, Palais de Bondy, 2018
  • La Halle Saint Pierre, Paris, 2016
  • ArtNîm, Foire internationale d’art contemporain, Nîmes, 2011
  • Crypte Sainte-Eugénie, Biarritz, 2010
  • Centre d’art contemporain de l’abbaye d’Auberive (2008, 2009, 2010, 2015, 2017, 2018, 2020)
Reproduction(s) dans nos parutions
  • Esprit Singulier, 2016, Flammarion Éditions / Éditions de l’abbaye d’Auberive
  • Dado. Horama, 2015, Éditions de l’abbaye d’Auberive
  • La collection égotique, 2010, Lienart Éditions / Éditions de l’abbaye d’Auberive