SOREN

1967, Paris

(…) Autodidacte, il travaillera de longues années dans une solitude volontaire, gardant le secret de ses dessins. (…) C’est à Paris, où il vit depuis 2006, que Soren découvre les œuvres de Louis Pons et Denis Pouppeville à la galerie Béatrice Soulié. Il décide alors de présenter à la galeriste son univers mélancolique et sombre. Elle organise en 2009 Pierre noire, sa première exposition personnelle. (…) Soren dessine au fusain et à la pierre noire, maniant avec délicatesse le trait, l’estompe et les jeux de clair-obscur. Rectangulaires ou ovales, ses travaux sont presque exclusivement en noir et blanc. L’artiste y dépeint les méandres d’un monde sombre, celui des angoisses et des chagrins de l’enfance. Ses compositions, cauchemars anxiogènes imprégnés d’une douleur intime et communicative, sont emplies de figures inquiétantes. (…)

Extrait, Esprit singulier, 2016, Flammarion Éditions / Éditions de l’abbaye d’Auberive.

La Brûlure, 2010, pierre noire sur papier, 100 x 50 cm / Les Anges gardiens, 2014-2015, pierre noire sur papier, 63 x 43 cm / Ravage, 2014, pierre noire sur papier, 70 x 50 cm / Photos Atelier Démoulin


Prêt(s) pour exposition(s)
  • Museum Gugging, Vienne, 2018
  • La Halle Saint Pierre, Paris, 2016
  • Centre d’art contemporain de l’abbaye d’Auberive (2010, 2012, 2017)

Reproduction(s) dans nos parutions
  • Esprit Singulier, 2016, Éditions Flammarion / Éditions de l’abbaye d’Auberive
  • Instinct’art. Morceaux choisis II, 2012, Éditions de l’abbaye d’Auberive