SABAN Ody

1953, Istanbul

Après une enfance multiculturelle et nomade, elle s’installe à Paris en 1977 et y poursuit des études d’art. L’artiste s’engage dans des mouvements artistiques à la marge, à l’exemple du squat Art Cloche, où elle est alors la seule femme. Son œuvre, tantôt décrite comme un acte guerrier, tantôt comme l’illustration d’une utopie à défendre, est en même temps le lieu de l’expression des luttes sociales et féministes et de ses mythologies personnelles : Saban, en effet, se pense surréaliste et outsider et refuse l’étiquette de l’art brut. Son travail investit tous les mediums : l’art plastique, l’écrit, la performance. Ody Saban a ainsi créé des livres d’artistes uniques, des vidéos, des cahiers émotionnels – manuscrits qui mêlent sa pratique de l’écrit aux arts plastiques. (…)

Extrait, Esprit singulier, 2016, Flammarion Éditions / Éditions de l’abbaye d’Auberive.

Brève escale des foudres, 1992, technique mixte sur toile, 131 x 131 cm / Photo Atelier Démoulin


Prêt(s) pour exposition(s)
  • La Halle Saint Pierre, Paris, 2016
  • Centre d’art contemporain de l’abbaye d’Auberive, 2007

Reproduction(s) dans nos parutions
  • Esprit Singulier, 2016, Flammarion Éditions / Éditions de l’abbaye d’Auberive