RICOL Raphaëlle

1963, Paris

(…) Raphaëlle Ricol est pour le moins une artiste singulière. Elle pratique régulièrement le street art dans l’anonymat le plus complet, en parallèle à son activité picturale à l’atelier. (…) Elle utilise d’ailleurs régulièrement la peinture en spray pour ses œuvres d’atelier. Peuplé de figures populaires (super héros, nounours qui n’ont rien d’enfantins ni d’infantile, engins volants de jeux vidéos de bars eighties, rappers ridicules, images de flashes d’information télévisuelle, etc.), mais aussi de références picturales historiques (Holbein le Jeune ou Philippe de Champaigne, Andrea Mantegna, Edvard Munch ou Francisco de Goya), l’art de Ricol prend appui sur le grotesque et le burlesque. (…)

Extrait, Esprit singulier, 2016, Flammarion Éditions / Éditions de l’abbaye d’Auberive.

Sans titre, 2009, acrylique sur toile, 195 x 130 cm. Photo Atelier Démoulin


Prêt(s) pour exposition(s)
  • La Halle Saint Pierre, Paris, 2016
  • Musée d’art & d’histoire Guy Baillet, Langres, 2013
  • Crypte Sainte-Eugénie, Biarritz, 2010
  • Centre d’art contemporain de l’abbaye d’Auberive (2008, 2013, 2017, 2018)
Reproduction(s) dans nos parutions
  • Esprit Singulier, 2016, Flammarion Éditions / Éditions de l’abbaye d’Auberive
  • Maryan – Ricol. La loi du cadre, 2013, Éditions de l’abbaye d’Auberive
  • La collection égotique, 2010, Lienart Éditions / Éditions de l’abbaye d’Auberive
  • Raphaëlle Ricol, 2010, Éditions de l’abbaye d’Auberive