MUSIC Zoran

1909, Gorizia – 2005, Venise

Formé à l’Académie des beaux-arts de Zagreb, Zoran Music voyage avant-guerre en Europe du Sud et passe un an à Madrid à copier les œuvres du Greco et de Francisco Goya au musée du Prado. Contraint de quitter l’Espagne en raison de la guerre civile, il retourne en Dalmatie et participe à ses premières expositions collectives à Zagreb et Ljubljana, avant de s’installer en 1943 à Venise où il connaît ses premiers succès. Mais en 1944, arrêté par la Gestapo, il est déporté à Dachau. Au péril de sa vie, il dessine convulsivement la vie du camp (…) Au lendemain de la guerre, Zoran Music vit entre Paris et Venise, à laquelle il consacre de nombreuses vues, émerveillé de redécouvrir la liberté. Il expose régulièrement, à la Galerie de France notamment. (…) Dans les années 1970, assailli par les images du passé, il consacre à Dachau une importante et saisissante série de peintures et gravures : Nous ne sommes pas les derniers (…)

Extrait, Esprit singulier, 2016, Flammarion Éditions / Éditions de l’abbaye d’Auberive.

Nous ne sommes pas les derniers, 1971, huile sur toile, 73 x 92 cm. Photo Atelier Démoulin


Prêt(s) pour exposition(s)
  • Museum Gugging, Vienne, 2018
  • La Halle Saint Pierre, Paris, 2016
  • Lazaret Ollandini, Ajaccio, 2011
  • Crypte Sainte-Eugénie, Biarritz, 2010
  • Monastère royal de Brou, Bourg-en-Bresse, 2010
  • Centre d’art contemporain de l’abbaye d’Auberive, 2008
  • Biennale Au-delà du corps, Aix-sur-Vienne, 2005
Reproduction(s) dans nos parutions
  • Esprit Singulier, 2016, Flammarion Éditions / Éditions de l’abbaye d’Auberive
  • La collection égotique, 2010, Lienart Éditions / Éditions de l’abbaye d’Auberive