MOLINIER Pierre

1900, Agen – 1976, Bordeaux

Artiste aux débuts classiques faits de peintures figuratives et de paysages, il commence son œuvre sulfureuse et sans tabous sur le corps, la confusion des genres et les dérives du sexe dès le début des années 1950. Il s’y consacre totalement à partir des années 1960 au point d’influencer les artistes du Body Art de la décennie suivante. Il crée des tableaux érotiques et des photomontages, mises en scène de son propre corps et autoportraits travestis, où s’expriment son culte de l’androgynie et son fétichisme des jambes. Des liens précis apparaissent entre peinture, photographie et existence scandaleuse. (…)

Extrait, Instinct’Art. Morceaux choisis II, 2012, Éditions de l’abbaye d’Auberive.

Je rampe vers Gehamman, 1966, tirage argentique, 12.7 x 17.2 cm. Photo Atelier Démoulin


Prêt(s) pour exposition(s)
  • La Halle Saint Pierre, Paris, 2016
  • Centre d’art contemporain de l’abbaye d’Auberive, 2012

Reproduction(s) dans nos parutions
  • Esprit Singulier, Flammarion Éditions / Éditions de l’abbaye d’Auberive, 2016
  • Instinct’Art, Morceaux choisis II, Éditions de l’abbaye d’Auberive, 2012