BADIA

1947 (France)

Notre rencontre se fit dans les années 80 au fil des squats qui l’hébergèrent dans Paris et sa banlieue. Badia n’est pas que peintre et sculptrice, sa vie entière est une œuvre au service des délaissés de notre époque. Elle fut une militante active du DAL et de bien d’autres actions comme celle de l’abbé Pierre. Pour son engagement libertaire elle a utilisé peinture et sculpture comme simple moyen d’expression de celui-ci. (…)

Extrait, Esprit Singulier, Jean-Claude Volot, 2016, Flammarion Éditions / Éditions de l’abbaye d’Auberive.

La Mort d’Attis, 2003, technique mixte sur toile, 197 x 128 cm. Photo Atelier Démoulin / La ronde des prisonnières (détail), 2005, résine, hauteur 170 cm. Photo Laetitia Margerard


Prêt(s) pour exposition(s)
  • Pavillon des Arts, Châtenay-Malabry, 2020
  • Museum Gugging, Vienne, 2018
  • Biennale Au-delà du corps, Aix-sur-Vienne, 2005
  • Centre d’art contemporain de l’abbaye d’Auberive

Reproduction(s) dans nos parutions
  • Esprit Singulier, 2016, Flammarion Éditions / Éditions de l’abbaye d’Auberive