ART DE PROPAGANDE MAO

« Je suis d’une génération qui s’est éveillée à la politique pendant la Révolution Culturelle chinoise pilotée par le « Grand Timonier » Mao. Bien plus tard, mes choix professionnels m’ont guidés vers la Chine contemporaine. Par hasard, mais aussi curiosité, j’ai retrouvé les traces de ce passé par des objets ayant survécus aux nettoyages que beaucoup de chinois ont effectué dans leur quotidien pour oublier une période de leur histoire qui fit plusieurs dizaines de millions de morts. (…) »

Extrait, Porcelaine Mao et objets de propagande, Jean-Claude Volot, Éditions de l’abbaye d’Auberive, 2017.

Exposition Opiums ?, 2017, Centre d’art contemporain de l’abbaye d’Auberive. Photo Eric Girardot

Personnages principaux des opéras : La Montagne du Tigre prise d’assaut, Shajiabang et L’Ode à Longjiang, porcelaine peinte, 30 x 23 x 8 cm / Scène finale de l’opéra La Montagne du Tigre prise d’assaut avec le héros Yang Zurong aux côtés du chasseur Chang, de sa fille Chang Bao et des soldats, porcelaine peinte, 51 x 30 x 18 cm / Quatre héros des ballets révolutionnaires avec Yang Xi’er, Li Teimei, Wu Qionghua et Yang Zurong, porcelaine peinte, 32 x 32 x 18 cm / Photos Atelier Démoulin


Prêt(s) pour exposition(s)
  • Centre d’art contemporain de l’abbaye d’Auberive, 2017
  • La Halle Saint Pierre, 2016
  • Musée du Quai Branly, 2014

Reproduction(s) dans nos parutions
  • Porcelaine Mao et objets de propagande, 2017, Éditions de l’abbaye d’Auberive